Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quel beau métier, professeur !

Quel beau métier, professeur !

La face cachée du beau métier d'enseignant, en direct live d'un collège niçois. Plongée sans concession dans le monde merveilleux du collège inique (ta mère).


Charlie pas le bienvenu au collège

Publié par Bob Leprof sur 11 Février 2015, 18:18pm

Charlie pas le bienvenu au collège

Avec le mouvement planétaire « Je suis Charlie » et la manifestation historique du 11 janvier pour la liberté d'expression, la France est redevenue, momentanément, la patrie des droits de l'homme et de la République. Youpee ! Mais, passé l'état de grâce résultant du choc lié aux attentats, la démagogie, la frilosité et la bêtise qui fragilisent les fondements même de notre société depuis de nombreuse années ont bien vite repris le dessus.

Prenons l'exemple du collège, pilier malade mais incontournable de cette société prise pour cible par les terroristes, qui s'y connaissent en points faibles. Le discours officiel de Mme Vallaud-Belkacem a été clair et sans faiblesse, une fois n'est pas coutume : transmission des valeurs républicaines, laïcité, citoyenneté, rétablissement des rites républicains et de l'autorité des maîtres... On va voir ce qu'on va voir !

Et, puisqu'il faut un début à tout et que la mort de 17 personnes peut être un bon point de départ, il a été demandé aux recteurs d'académie, par l'intermédiaire des chefs d'établissement, de faire remonter au ministère tous les incidents relatifs aux récents évènements terroristes.

Résultat des courses : 200 incidents ont été recensés ces derniers jours dans les établissements scolaires, la moitié lors de la minute de silence. Rapportés aux 64 000 établissements, cela fait donc une moyenne de 0,003 incident (je ne mets pas de s) par bahut. Vu que dans mon seul collège (qui n'est même pas classé ZEP !), il y en a eu 10 (c'est à dire 3 000 fois plus) signalés par la hierarchie au rectorat, ces chiffres nationaux n'ont donc aucune signification. Sauf à considérer que mon établissement pose 3 000 fois plus de problèmes que la moyenne nationale.

Premier problème, donc : malgré la perche ministérielle tendue, les chefs d'établissements restent une fois encore bloqués dans leur réflexe traditionnel de minoration des problèmes, réflexe inhérent à leur fonction.

Second problème : la principale de mon collège vient de me demander, ainsi qu'aux autres profs, de retirer les affiches "Je suis Charlie" placées à certains endroits du collège, dont le CDI. Motif : il s'agirait d'une demande personnelle (donc non officielle) du Recteur, pour éviter les "provocations" (sic) dans certains établissements sensibles du coin, une dizaine d'élèves ayant réagi chez nous de manière très véhémente lors de cette dernière semaine.

Je lui ai évidemment expliqué qu'afficher son soutien à la liberté d'expression n'avait rien de provocant et s'insérait dans un processus pédagogique qui devrait être quotidien, mais elle est restée sur ses positions. Moi aussi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laure 21/03/2015 12:18

cf. L'institut du Monde Arabe à Paris sur la totalité de la largeur duquel "Je suis Charlie" est affiché en taille XXX. Dommage, le bus allait trop vite et l'appareil photo était au fond du sac!!

Bob Leprof 23/03/2015 14:23

L'institut du Monde Arabe plus progressiste que l'Education nationale ? Le mal est vraiment profond...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents